Des nouvelles

Les Echos-Le Parisien en piste pour racheter OpinionWay

Nouvelle acquisition en vue pour Les Echos-Le Parisien. Le groupe, qui pilote les deux quotidiens éponymes, est en piste pour mettre la main sur l’institut de sondages OpinionWay, selon une information de La Lettre A, confirmée au Monde. La nouvelle a été communiquée aux élus du personnel du groupe Les Echos jeudi 21 juillet, tandis que ceux d’OpinionWay doivent en être informés mardi 26.

Interrogé, le groupe Les Echos ne fait pas de commentaire. Pour le moment, l’institut appartient encore principalement à ses cofondateurs, Hugues Cazenave, son président, qui n’a pas répondu au Monde, Yann Aledo et Benjamin Gratton. Pour l’éditeur du premier quotidien économique français, ce rachat s’inscrit dans une stratégie de diversification, qui vise à rapidement porter la part du chiffre d’affaires hors presse à 25 %.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Au Sénat, Bernard Arnault se dépeint en bienfaiteur de la presse

L’institut OpinionWay, déjà partenaire des Echos pour la présidentielle, viendra enrichir le pôle Les Echos Etudes. Ce ne sont pas les sondages politiques qui intéressent la filiale de LVMH, mais les études marketing vendues aux entreprises. Elle souhaite ainsi proposer un service supplémentaire à ses clients, qui ont déjà la possibilité d’acheter des encarts publicitaires dans le journal ou sur le Web, de devenir sponsors de contenus ou partenaires d’événements. Chaque année, Les Echos organisent par exemple le salon de la technologie Vivatech. Pour éviter un mélange des genres avec la rédaction, l’institut continuera d’opérer de manière indépendante et devrait même rester dans ses locaux.

Pas encore sorti des difficultés

Entre le groupe de presse et l’institut de sondage, les discussions ont débuté il y a neuf mois de manière assez naturelle, les deux patrons, Pierre Louette et Hugues Cazenave, se connaissant de longue date. En 2021, OpinionWay a enregistré un chiffre d’affaires de 17,7 millions d’euros et un résultat d’exploitation de 1,26 million d’euros, d’après les chiffres publiés au registre du commerce. Ombre au tableau, la société avoue également, dans ses derniers comptes, être dans l’« incapacité d’évaluer les conséquences précises [du Covid-19] sur les exercices à venir ». L’institut n’est pas encore sorti des difficultés de l’année 2020, qui l’avait notamment obligée à souscrire à un prêt garanti par l’Etat de 800 000 euros.

Du côté des Echos-Le Parisien, le groupe a également enrichi son offre financière en rachetant Boursier.com à Lagardère et Mieux vivre votre argent au groupe Valmonde, qui édite Valeurs actuelles. Dans la musique, le propriétaire de Radio Classique a aussi mis la main sur 50 % de Mezzo et de Medici. Une stratégie de diversification dont il espère qu’elle lui permettra d’atteindre l’équilibre.

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Back to top button